SECOURS AUX OISEAUX DE MER

page en cours d'écriture...

 

 

Il est fréquent, au large, que des oiseaux de mer s'échouent sur nos bateaux. La plupart du temps c'est qu'ils sont épuisés et veulent se reposer. Parfois c'est aussi parce qu'ils ont des difficultés à se nourrir (ce qui provoque leur épuisement).

Si un oiseau cherche une zone pour se poser, penser à éteindre les éoliennes, le laisser "faire sa vie" et n'intervenir que si vraiment il ne se re-envole pas dans les 24h.

Pour l'attraper, approcher les mains latéralement pour bloquer les ailes en position repliées le long du corps, attention au bec souvent coupant. Il est a priori inutile de chercher à lui donner à boire, sa réhydratation se faisant par l'humidité contenue dans son alimentation. Pour le nourrir on peut donner des petits bouts de poisson frais pêcher qu'il refuseront le plus souvent mais on peut les "gaver" en poussant le fragment avec le petit doigt au delà du ressaut de la langue. (l'équipière raconte avoir sauvé un piaf avec du tarama de panama... que l'oiseau picorait spontanément alors qu'il refusait tout le reste)

La cause la plus fréquente des difficultés à se nourrir est liée à une baisse de l'acuité visuelle provoquée par une carence en vitamine A.

Si à l'examen de l'oeil la cornée apparaît opalescente, une supplémentation en vit A sera bénéfique. Elle peut se faire par voie locale si on dispose d'une pommade à base de vit A (pommades cicatrisantes: Avibon...) on peut alors lui en appliquer sur les yeux (vérifier dans la composition l'absence de menthol, terpenol, dérivés camphrés... rare dans ce type de pommade) sinon partager une boîte de foie de morue fumé à l'apéro avec le piaf...